Prevoir Renaissance Vietnam



Performances du fonds au 14/08/2019

V.L.

Perf. YTD

Perf. 1 mois

Perf. 1 an

Perf. 3 ans

Prevoir Renaissance Vietnam

221,31€

12,31%

+2,08%

+5,42%

+34,36%

Ho Chi Minh Index* 968,91€ 8,56%

-0,49%

0,27%

+47,00%

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
*Il s’agit d’un indice de comparaison ne constituant pas un indicateur de référence du Fcp

Commentaire de gestion juin 2019

Sans surprise, le Vietnam s’avère être l’un des principaux bénéficiaires de la guerre commerciale, du fait du mouvement de relocalisation des capacités de production manufacturière de la Chine vers le Vietnam. Cette tendance s’est accélérée cette année. Les exportations vers les États-Unis ont ainsi augmenté de 28,9% sur les cinq premiers mois de 2019 et le Vietnam devrait intégrer cette année le groupe des 10 premiers exportateurs vers les États-Unis. Toutefois, depuis que le président américain a exprimé son inquiétude à l’égard de l’envolée des exportations vietnamiennes, certains craignent que des marchandises chinoises transitent par le Vietnam avant d’être livrées aux États-Unis pour éviter les droits de douane élevés imposés aux exportations chinoises. C’est toutefois le Vietnam qui a signalé cette situation aux autorités américaines, dans un exemple peu fréquent d’intervention préventive d’un gouvernement asiatique pour signaler ses préoccupations en matière de réciprocité commerciale avec les États-Unis.

En effet, dans le cadre de ses initiatives proactives, le Vietnam prend de sévères mesures depuis le début de l’année contre les marchandises chinoises faussement étiquetées « Made in Vietnam ». Plusieurs affaires sont en cours d’instruction. Le Vietnam a également imposé des taxes anti-dumping sur un certain nombre de marchandises chinoises, dont l’acier, l’aluminium et d’autres produits après avoir pâti du transit de marchandises chinoises alors que le pays était, quant à lui, pénalisé par les droits de douane anticontournement imposés par les Etats-Unis sur ces produits. Selon nous, l’attitude proactive du Vietnam se justifiait et d’autres efforts devraient encore être déployés pour assurer une tolérance zéro vis-à-vis des marchandises faussement étiquetées « Made in Vietnam ».

L’IPC moyen au S1 est à son niveau le plus bas des trois dernières années. En juin, l’IPC vietnamien a reculé de 0,09% en glissement mensuel et augmenté de 2,16% en glissement annuel (GA), contre +0,61% m/m et +4,67% en GA en juin 2018. L’IPC a progressé de 1,41% entre décembre 2018 et juin 2019. Dans le même temps, l’IPC moyen au S1 2019 est en hausse de 2,64% en GA, soit son niveau le plus bas pour cette période depuis trois ans. Malgré certaines tensions exercées par le renchérissement de l’électricité sur l’IPC au S1 2019, le repli des prix domestiques du pétrole et des bonbonnes de gaz (sous l’effet de la chute des cours du pétrole) a contribué à contenir l’inflation.

Légère dépréciation du dong au S1. Le taux de change USD/VND a progressivement baissé (le VND s’est apprécié face à l’USD) en juin pour ressortir à 23 301 le 28 juin, ce qui a réduit la dépréciation depuis début 2019 à 0,5%. L’appréciation du VND s’explique par plusieurs facteurs, dont 1) l’excédent commercial de 400 millions USD en juin, 2) les décaissements d’IDE de 1,8 milliard USD, soit leur niveau mensuel le plus élevé sur six mois, 3) l’attitude plus accommodante de la Fed, et 4) la baisse de l’US Dollar Index. Le niveau plus élevé que prévu du VND après la réunion de juin du comité FOMC nous a incités à réduire notre prévision de dépréciation du VND en 2019 à 2%, contre 3% précédemment.

Dans sa revue de l’accessibilité au marché, MSCI a salué le plan vietnamien de fusion des deux places boursières (Hanoi et Ho Chi Minh City) pour former le Vietnam Stock Exchange (VSE). Plus important encore, MSCI a accueilli favorablement le plan de cadre juridique complet qui vise à lever certaines barrières relatives à la limite des participations étrangères et à encourager les réformes administratives pour faciliter l’accès au marché d’actions vietnamien. Toutefois, comme la plupart de ces mesures ne seront vraisemblablement pas mises en place avant 2020 au plus tôt, il faudra peut-être attendre encore un an pour savoir si le Vietnam peut figurer dans la Watchlist.

Selon nous, le Vietnam continue d’offrir l’une des meilleures perspectives de croissance parmi les marchés émergents et frontières, grâce aux IDE et au processus d’industrialisation. Il s’agit là de moteurs de croissance structurels dont les effets se feront sentir pendant plusieurs années et qui devraient être relativement à l’abri du ralentissement mondial. Du point de vue boursier, nous pensons également que les perspectives de croissance relativement fortes feront la différence dans un monde où la croissance ralentit. La valorisation semble raisonnable avec un PER prospectif de 15,6x les BPA 2019 et 13,6x les BPA 2020.

MWG a publié des résultats préliminaires pour le T1 2019, dont un CA net de 25 000 milliards VND (1,1 milliard USD, +10% en GA) et un bénéfice net après impôts de 1 000 milliards VND (45 millions USD, +29% en GA). Cette excellente performance s’explique principalement par l’augmentation rapide des ventes en ligne et les nouveaux magasins DMX (électronique grand public). Parallèlement, l’enseigne BHX (magasins de proximité) affiche une évolution encourageante de son CA par magasin et des ouvertures de magasins. Globalement, les résultats du T1 2019 sont conformes aux prévisions du marché. MWG se négocie à un PEG de 0,6 sur la base d’un CAGR de 22% pour la période 2018-2021.

Présentation

Prévoir Renaissance Vietnam est un fonds à capital variable enregistré en France. Le fonds investit au moins 60% de ses actifs en actions de sociétés réalisant au moins 50% de leur chiffre d’affaires au Vietnam.

Forme Juridique : FCP de droit français
Code ISINFR0010532028
Date de création : 21 novembre 2007
Valorisation : Hebdomadaire

Documents